Choisir la langue

La Charte humanitaire et les standards minimums de l'intervention humanitaire


Lutte antivectorielle

Un vecteur est un agent porteur de maladie, et les maladies à vecteurs sont une cause importante de problèmes de santé et de décès dans de nombreuses situations de catastrophe. Le moustique est le vecteur responsable de la transmission du paludisme, lequel est l’une des principales causes de morbidité et de mortalité. Il transmet également d’autres maladies, comme la fièvre jaune, la dengue et la fièvre hémorragique. Les mouches ne piquant pas ou synanthropiques, comme la mouche domestique et les deux types de mouche de la viande (Calliphoridae ‒ verte et bleue ‒ et Sarcophaga carnaria ‒ noire et grise), jouent un rôle important dans la transmission des maladies diarrhéiques. Les mouches qui piquent, les punaises de lit et les puces sont une nuisance pénible et, dans certains cas, transmettent des maladies graves comme le typhus murin, la gale et la peste. Les tiques transmettent la fièvre récurrente, de même que les poux de corps, qui sont aussi porteurs du typhus. Les rats et les souris peuvent véhiculer des maladies comme la leptospirose et la salmonellose, et peuvent être les hôtes d’autres vecteurs, par exemple les puces, lesquelles peuvent transmettre la fièvre de Lassa, la peste et d’autres infections.

Plusieurs actions permettent d’enrayer les maladies à vecteurs, notamment le choix de sites appropriés et la fourniture d’abris et de services tels que l’approvisionnement en eau, l’évacuation des excréments, la gestion des déchets solides et le drainage, ainsi que la fourniture de services de santé (notamment la mobilisation communautaire et la promotion de la santé), le recours à des mesures de lutte chimique, la protection des familles et des individus, et la protection efficace des stocks alimentaires. La nature des maladies à vecteurs est souvent complexe et, pour aborder les problèmes liés aux vecteurs, il est parfois nécessaire de requérir l’aide de spécialistes. Toutefois, on peut souvent faire beaucoup pour contribuer à empêcher la propagation de ces maladies par des mesures simples et efficaces, une fois que la maladie, son vecteur et leur interaction avec la population ont été identifiés.