Choisir la langue

La Charte humanitaire et les standards minimums de l'intervention humanitaire


Standard 1 sur le programme WASH : conception et mise en œuvre du programme


Les besoins relatifs à l’approvisionnement en eau, à l’assainissement et à la promotion de l'hygiène dans une population touchée par une catastrophe sont satisfaits et, le cas échéant, les utilisateurs sont associés à la conception, à la gestion et à l’entretien des installations.

 
Actions clés (à lire conjointement avec la note d'orientation)

 

Indicateurs clés (à lire conjointement avec la note d'orientation)

 

Note d'orientation
  1. Évaluation des besoins : il faut recenser les pratiques à risque qui pourraient augmenter la vulnérabilité, et évaluer dans quelle mesure la mise en place d'installations WASH et les activités de promotion de l'hygiène ont des chances de donner les résultats voulus. Les principaux risques auront probablement trait à la sécurité physique lors de l'accès aux installations, à la discrimination d’accès contre des groupes marginalisés, à l'utilisation et l'entretien des toilettes, au non-lavage des mains avec du savon ou un produit de substitution, et au manque d’hygiène en matière de collecte et de stockage de l'eau, ainsi que de stockage et de préparation des aliments. L'évaluation doit permettre d’identifier les ressources dont la population dispose, ainsi que les connaissances et pratiques locales, si l'on veut que les activités de promotion soient utiles, réalisables et suivies d’effet. Les normes sociales et culturelles susceptibles de faciliter ou de compromettre le respect de bonnes pratiques d'hygiène seront prises en compte dans l'évaluation initiale et l’évaluation continue. L'évaluation accordera une attention spéciale aux besoins des groupes vulnérables. S’il est impossible de demander l’avis d'un de ces groupes, il faudra le mentionner clairement dans le rapport d'évaluation et y remédier dès que possible (voir le standard essentiel 3).