Choisir la langue

La Charte humanitaire et les standards minimums de l'intervention humanitaire


Standard 1 sur les services de santé essentiels ‒ santé infantile : maladies à prévention vaccinale

Les enfants de 6 mois à 15 ans sont immunisés contre la rougeole et ont accès aux services réguliers du programme élargi de vaccination (PEV) dès que la situation est stabilisée.
 

Actions clés (à lire conjointement avec les notes d'orientation)

Indicateurs clés (à lire conjointement avec les notes d'orientation)

Notes d'orientation

  1. Couverture vaccinale antirougeoleuse : déterminer, d’après les données disponibles, la couverture vaccinale antirougeoleuse de la population touchée. Déterminer si elle a été égale ou supérieure à 90% au cours des cinq années précédentes ou si une campagne de vaccination menée au cours des 12 mois précédents a touché 90% ou plus des enfants de 9 mois à 5 ans. Si elle est inférieure à 90%, inconnue ou incertaine, une campagne doit être lancée selon l’hypothèse que la couverture est insuffisante pour prévenir une flambée épidémique.
     
  2. Tranches d'âge pour la vaccination antirougeoleuse : certains enfants plus âgés peuvent avoir échappé aux campagnes de vaccination précédentes et à la maladie. Néanmoins, ils peuvent toujours l'attraper et devenir une source d'infection pour les nourrissons et les enfants plus jeunes, qui risquent d’en mourir. C'est la raison pour laquelle il est recommandé de vacciner les enfants jusqu'à l'âge de 15 ans. Dans les milieux où l’on manque de ressources, il n’est parfois pas possible de vacciner tous les enfants de 6 mois à 15 ans. Il faut alors accorder la priorité aux enfants de 6 à 59 mois. Tous les enfants de la tranche d'âge ciblée doivent être vaccinés contre la rougeole, quel que soit leur statut vaccinal.
     
  3. Rappel de vaccination pour les enfants de 6 à 9 mois : tous les enfants de 6 à 9 mois qui ont reçu le vaccin doivent recevoir un rappel dès l'âge de 9 mois, avec un délai d'au moins un mois entre les deux doses.
     
  4. Rétablissement du programme national élargi de vaccination : parallèlement à la préparation de la campagne de vaccination de masse contre la rougeole, il faut commencer à planifier le rétablissement du programme élargi de vaccination en coordination avec les autorités nationales. Non seulement un rétablissement rapide de ce programme protégera directement les enfants contre des maladies comme la rougeole, la diphtérie et la coqueluche, mais elle réduira en outre le risque d'infection des voies respiratoires.