Choisir la langue

La Charte humanitaire et les standards minimums de l'intervention humanitaire


Standard 3 sur l’approvisionnement en eau : installations

Les personnes touchées par une catastrophe disposent d’installations adéquates pour collecter, stocker et utiliser l’eau en quantité suffisante pour la boisson, la cuisson des aliments et l’hygiène personnelle, et pour que l’eau de boisson reste salubre jusqu’à sa consommation.

Actions clés (à lire conjointement avec les notes d’orientation)

 

Indicateurs clés (à lire conjointement avec les notes d’orientation)

 

Notes d’orientation

  1. Collecte et stockage de l’eau : la population touchée par une catastrophe a besoin de récipients pour recueillir l’eau, la stocker et l’utiliser pour la boisson, la cuisson des aliments, le lavage et la toilette. Les récipients doivent être propres, hygiéniques, faciles à porter et adaptés aux habitudes et aux besoins locaux en termes de taille, de forme et de conception. Les enfants, les personnes handicapées, les personnes âgées et les personnes vivant avec le VIH/sida peuvent avoir besoin de récipients plus petits ou conçus différemment pour porter l’eau. La capacité de stockage requise dépend de la taille du ménage et de la disponibilité plus ou moins continue de l’eau. À titre indicatif, il faut compter environ quatre litres d’eau par personne et par jour lorsqu’il y a un approvisionnement quotidien constant. Les campagnes promotionnelles et le suivi de la salubrité de la collecte, du stockage et du prélèvement de l’eau sont autant d’occasions de discuter des questions de contamination de l’eau avec les personnes vulnérables, en particulier les femmes et les enfants.
     
  2. Installations collectives pour le lavage et la toilette : les personnes touchées par une catastrophe ont besoin, pour faire leur toilette, de lieux préservant leur intimité et leur dignité. Si ce n’est pas possible au niveau des ménages, il faut prévoir des installations centrales séparées pour les hommes et pour les femmes. Quand il n’y a pas de savon, des substituts d’usage courant peuvent être fournis, comme des cendres, du sable propre, de la soude ou diverses plantes utilisables pour le lavage ou le frottage. Le lavage des vêtements, en particulier de ceux des enfants, est une activité essentielle pour l’hygiène. Les ustensiles de cuisine et la vaisselle doivent eux aussi être lavés. Le nombre de sites, leur emplacement, leur conception, leur sécurité, leur adéquation et leur commodité doivent être définis avec les utilisateurs, en particulier avec les femmes, les adolescentes et les personnes handicapées. L’emplacement des installations en un endroit central, facile d’accès, bien éclairé et bien visible des alentours peut contribuer à la sécurité des utilisateurs.
     
  3. Entretien des systèmes d’approvisionnement en eau : il est important de faire prendre conscience à la population touchée par une catastrophe de la nécessité d’entretenir les systèmes d’approvisionnement et de lui donner les moyens d’assurer la pérennité de leur fonctionnement.